<img height="1" width="1" src="https://www.facebook.com/tr?id=228279331375773&amp;ev=PageView &amp;noscript=1">
Newsletter

» EQS Industry Newsletter «

Subscribe to our newsletters to get a monthly update on industry related web articles straight to your inbox.
    Back to overview

    Étude sur l’enjeu des dispositifs d’alertes professionnelles

    En coopération avec la haute école de technique et d’économie HTW de Coire nous avons effectué une étude scientifique approfondie sur les enjeux des dispositifs d’alertes professionnelles dans les entreprises Suisses.* 364 entreprises nationales et internationales ont ainsi été interrogées. Ces informations renseignent sur la diffusion, la configuration technique et organisationnelles ainsi que sur l’efficacité des systèmes d’alertes professionnelles.

    Résultats de l’étude

    1. Système de signalement et possibilités de déposes anonymes sont la norme dans les grandes entreprises

    L’existence d’un point de contact pour les lanceurs d’alertes est un des éléments essentiels de la prévention des risques dans les entreprises de plus de 249 employés. Plus de 70% des entreprises de cette grandeur misent déjà sur des systèmes internes ou externes à l’entreprise. Dans plus de la moitié des cas le dépôt de signalement anonyme est également possible.

    Dans les petites et moyennes entreprises (PMEs) les systèmes de signalements sont encore exceptionnels : pour le moment, seuls 10% ont établis des dispositifs d’alertes. En lieu et place, plus de la moitié des PMEs interrogées misent sur un signal fort de la part de la direction de l’entreprise informant les employés que les conduites non-éthiques et illégales ne sont aucunement acceptées.

    Mesures de prévention et de détection des conduites illégales

    Mesures de prévention et de détection des conduites illégales ou non éthique avec grandeur de référence.

    2. Les systèmes d’alertes professionnelles sont un instrument efficace dans la lutte contre les manquements à la conformité

    Les signalements transmis par un système d’alertes interne ou externe contribue considérablement à l’éclaircissement de conduites illégales ou non éthique. Le Rapport de signalement 2018 montre que, l’année dernière, un signalement sur deux réceptionné par les entreprises contenait des informations pertinentes et significatives sur des abus à l’encontre de la conformité. A l’inverse, une connaissance rapide des méfaits et abus aident les entreprises à y remédier avant qu’elle ne soit rendue publique. C’est pourquoi les systèmes d’alertes professionnelles sont un moyen important de protection de la réputation de l’entreprise.

    3. Le nombre d’alertes reste raisonnable

    Le Rapport de signalement 2018 montre que les entreprises n’ont pas à craindre un nombre abusif de signalements. En moyenne, les petites et moyennes entreprises interrogées ont enregistré moins d’un signalement par an. Il est évident qu’avec un nombre croissant d’employés, le nombre de signalements potentiels s’accroit. Ainsi, les entreprises de plus de 249 employés ont réceptionné en moyenne 54 signalements par an.

    Nombre d’alertes reçu par l’autorité de signalement

    Nombre d’alertes reçu par l’autorité de signalement avec grandeur de référence

    Le nombre de signalements ne dépend cependant pas uniquement de la taille de l’entreprise mais de nombreux autres facteurs : ainsi, l’ouverture du système d’alertes à d’autres parties prenantes en dehors de l’entreprise (telles que les fournisseurs, clients ou même le grand public) peut par exemple avoir une influence sur le nombre de signalements. De plus, le choix du canal de signalement proposé joue un rôle important. Les systèmes d’alertes tels que les applis, les hotlines téléphoniques ou les systèmes d’alertes par internet (par exemple notre système d'alertes) favorisent la confiance des lanceurs d’alertes dans la prise de contact tout en la simplifiant. Les lanceurs d’alertes potentiels signalent ainsi plus volontiers un abus de conformité par ce biais qu’en personne, par lettre, e-mail ou par appel téléphonique.

    4. L’anonymat n’augmente pas le risque d’abus

    De nombreuses entreprises hésitent à introduire une possibilité d’alertes anonymes par crainte des abus. Les résultats de l’étude montrent cependant que le nombre de signalements abusifs n’augment pas avec la possibilité d’anonymat. Les fausses déclarations intentionnelles ne semblent représenter qu’à peine trois pourcents des alertes. Bien plus que cela, l’étude démontre que l’existence d’un système d’alertes par internet avec possibilité d’anonymat dissipe la crainte de représailles des lanceurs d’alertes, augmentant ainsi le nombre des alertes pertinentes.

    Part des alertes pertinentes et abusives

    Part des alertes pertinentes et abusives

    L’étude permet de formuler quelques recommandations concernant l’introduction d’un système d’alertes :

    • Offrir des moyens variés et spécialisés : plus il y a de possibilités de prise de contact (par ex. hotline téléphonique, applis et système par internet), plus le nombre d’alertes pertinentes est élevé.
    • Inclure de nombreuses parties prenantes : offrez également aux partenaires externes à l’entreprise (par ex. clients, fournisseurs ou actionnaires) la possibilité de signalé des abus à l’encontre de la conformité.
    • Offrir la possibilité d’anonymat : Celui qui, grâce à l’anonymat, protège les lanceurs d’alertes de sanctions, éveille la confiance et peut s’attendre à un nombre croissant de signalement.
    • Reconnaitre la validité des alertes supposées non pertinentes : même les signalements qui non aucun rapport direct à la conformité peuvent contribuer à l’amélioration de l’organisation de l’entreprise.
    • Communiquer autour du système d’alertes professionnelles : informez sur les faits détectés avec succès et les suppressions d’abus. Cela vous permet de montrer que vous prenez les signalements au sérieux et de renforcer encore la confiance. De plus, la communication relative à la prévention des risques peut dissuader d’autres employés d’adopter une conduite illégale ou immorale.
    • Intégrer le système d’alertes professionnelles dans le programme de compliance : Ne considérez pas le système d’alertes professionnelles comme un module isolée mais comme faisant partie intégrante d’un programme de conformité complet.

    Rapport de signalement 2018
    Vous souhaitez en savoir plus ? Lisez le Rapport de signalement 2018.

    * Effectuée par Integrity Line GmbH. Qui fait partie d’EQS Group depuis 2018.

    t
    X
    Released:
    March 01, 2018
    |
    Updated:
    March 01, 2018