Tout le monde a entendu parler du cas Vinci en Novembre 2016 qui a entrainé momentanément une chute de 18% du titre.

Rappelons les faits:

  • Le 22 novembre à 16h05, un communiqué semblant provenir de Vinci est envoyé par email aux médias. Il contient des informations sur des malversations comptables et sur la démission du directeur financier. Par ailleurs, un faux site Web a été créé à cette occasion pour augmenter la crédibilité de la faux communiqué.
  • Quelques minutes après, l’information est relayée par des agences de presse et Le titre dévisse de 18%.
  • Le porte-parole de Vinci dément l’information vers 16h10.
  • A 16h49, un démenti écrit est posté sur le (vrai) site de Vinci.
  • A 17h02, Il est diffusé sur le circuit réglementaire (Bloomberg, Reuters, AFP, AMF, Yahoo…)
  • Un communiqué post-mortem est réalisé par Vinci le lendemain.

Comment Vinci aurait pu mieux réagir ? Car cela a pris trop de temps pour les marchés et Time is Money.

Nous pourrions rétablir quelques vérités suite au cas Vinci :

1. Diffuser sur des terminaux professionnels

Vinci a posté un communiqué sur son site internet. Déposer son communiqué sur son site ne suffit plus. L’émetteur se doit d’envoyer ses informations s sur des canaux sécurisés que sont les terminaux d’informations professionnels type Reuters, AFP, Bloomberg, Dow Jones, Factset. Le communiqué contient des tags spécifiques comme le code ISIN, le ticker, la mention « information réglementaire », la fiche d’identité de la société, soit toutes les informations pour crédibiliser la véracité du communiqué.

2. Diffuser en simultané et de façon immediate

Vinci n’a pas utilisé tous les canaux de communications disponibles. C’est important pour que la communauté soit informé au même instant et en temps réel. C’est pour cela qu’il faut synchroniser la diffusion de ses communiqués sur un circuit réglementaire, sur ses bases de contacts, sur des médias en ligne, sur son site et ses comptes réseaux sociaux. Dès lors la gestion de l’information est optimisée car le public visé reçoit le communiqué de plusieurs sources.

3. Démultiplier les points de diffusion online

Vinci a perdu le contrôle de sa communication en ligne.La diffusion Wire a cet avantage de rediffuser directement ses communiqués en intégralité dans un format HTML sur les newsfeeds de différents sites médias majeurs. En augmentant ainsi sa présence digitale, la société cotée augmente la lisibilité technique de ses communiqués auprès des algorithmes: de Google Search, en passant par la recherche quantitative mais aussi des investissements basés sur le « Sentiment Analysis ».

Ce cas Vinci apporte des réponses effectives face au défi actuel de la révolution digitale sur les marchés financiers. C’est d’autant plus important pour les entreprises de maitriser le plus professionnellement leurs communications digitales financières. Disposer d’une plateforme multicanale en self-service parait indispensable car il s’agit ici de maitriser le processus de communication de A à Z et sans délai. Tout cela peut être réalisé grâce à une plateforme sécurisée d’un diffuseur officiel habilité par le régulateur.